Cynisme et cynismite

Chose tremblante, chose molle, chose sans vie, tu es vouée à la mort. Sache que le faible et le soumis n’ont pas leur place dans cette société, seuls survivent ceux qui d’un air détaché et sans vergogne battent le plus robuste des ennemis à l’endroit où il aura le plus mal.

La cynismite aigüe atteint les plus purs d’entre nous, ceux qui à l’aube de leur vie ont cru en la perfection de l’humanité. Ceux qui d’un oeil tendre et désespéré contemplent mélancoliques les plus pourris et mauvais d’entre nous. La cynismite parvient au coeur du coeur de l’homme en trois phases.

L’illusion du pur

L’âme s’élevant dans les cieux de sa vie naissante croit en la pureté de l’homme. Chaque coin de rue est prétexte à l’émerveillement. La femme qui tremble au moindre souffle d’homme, et croit en l’amour et en sa durée. La femme désespérée croit en l’amour et s’y projette dans des contes biscornus.

L’angélisme bafoué

Porte de la chapelle, jeudi, dix heures du matin. Une femme marche isolée sous un pont. Seule, elle observe l’ombre d’un homme qui la suit. L’ombre ne la dépasse pas, et se rapproche par derrière. Puis, une main glissée à la jupe, cette sensation d’être blessé ou sali quelque part.

L’insensibilisme robuste

On lit Georges Bataille. On lit Bukowski. On s’aperçoit que l’on n’est plus la chose tremblante d’avant. On fout des torgnoles aux connards, froidement. On est capable de parler en public, de tenir, guider la conversation, de faire illusion de sa supériorité. On rit sauvagement à la vie et à la mort. On se fout de tout, on n’est plus chez maman, on n’a pas peur de foutre le camp.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s